16 janv. 2018

{Chronique} A Good Girl

Ses amis la pensent parfaite, et pourtant...
Ce qu'il faut savoir sur Riley Stone :

1. Riley Stone est la perfection incarnée (Demandez autour de vous.)
2. Elle a un faible pour son prof de franc¸ais, Alex Belrose. (Qu'elle soupc¸onne ne pas être indifférent à son charme.)
3. La vie entière de Riley est déjà planifiée. (Ce n'est pas négociable.)
4. Elle a toujours su préserver ses petits secrets. (Toujours.)
5. Riley est persuadée que sa vie est sur la bonne voie. (Et rien ne pourra y changer quoi que ce soit.)
6. Elle n'a rien d'une adolescente ordinaire. (Et ne s'en cache d'ailleurs absolument pas.)
7. Les petits jeux, ce n'est pas vraiment son truc. (Mais s'il faut s'y prêter, elle gagne toujours.)
L'un de ces jeux est sur le point de commencer, elle le sent... Sauf que Riley a un plan. Et elle compte bien l'emporter. Car elle ne perd jamais.



Les éditions Lumen publient un ou deux titres contemporains par an. A good girl est sorti en octobre dernier et j'ai eu la très agréable surprise de le découvrir dans ma boite aux lettres. Ne l'ayant pas demandé et croulant sous les réceptions, je l'ai d'abord mis de côté dans le but de le lire plus tard, à un moment où je serai plus au calme. Ce moment s'est produit en ce début janvier, il est donc temps pour moi de partager avec vous mon ressenti face à cette lecture qui m'a donné les mains moites !
Riley est l'archétype de la fille parfaite. Adolescente sage et raisonnable, elle cumule les bonnes notes et soutient de nombreuses causes et associations. Mais en y regardant de plus près, Riley n'est peut-être pas si parfaite que ça. Pour commencer, elle entretient des sentiments assez embarrassants vis-à-vis de son jeune professeur de français qui pour sa part n'est pas non plus insensible à son charme.
Au départ, Riley m'a parut sacrément ennuyante. Belle à pleurer, gentille, très populaire, capitaine des cheerleaders c'est le genre de fille qui a tout pour elle et qu'on a envie de baffer par simple esprit de contradiction. Ses meilleures amies sont tout aussi canons et parfaites qu'elle, quoi que dans des styles différents. J'ai trouvé le début de ce récit assez plat d'autant que les personnages secondaires (il faut dire ce qui est) n'apportent pas grand chose à l'intrigue. Je me suis tout de même accrochée parce que j'étais persuadée que l'histoire allait finir par décoller.
Et en effet, passé un moment, l'histoire décolle et devient particulièrement addictive. Difficile pour mois dans ces conditions de lâcher mon livre pour faire autre chose tellement une tension poisseuse et nauséabonde a commencé à émaner des pages du livre. Riley est tout sauf une fille fragile. On se rend rapidement compte qu'elle a des idées bien arrêtées et n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Quant à son professeur, Alex Belrose, sous ses airs de beau gosse avenant qui lui valent l'admiration éperdue de toutes les adolescentes du lycée, il masque un côté sacrément dominateur.
C'est donc un couple illicite et totalement barré qui va voir le jour. D'ailleurs plus j'ai avancé dans cette histoire et plus je me suis sentie sous tension tellement l'intrigue et les personnages partent en cacahuète. Mes certitudes ont vacillé à plusieurs reprises et je suis ravie de pouvoir vous dire que tout n'est pas forcément prévisible. J'ai donc eu quelques surprises en cours de lecture et le final m'a laissé complètement choquée, ma bouche formant un grand O de stupéfaction.
En résumé, ce récit est assez curieux. L'histoire est malsaine et met mal à l'aise. Les personnages sont agaçants et névrosés mais le récit possède un petit côté addictif puisque j'avais toujours envie de savoir ce qui allait se passer plus loin. C'est vraiment la première partie, assez plate ainsi que le rythme trop lent qui m'ont fait baisser ma note finale parce que sinon dans son ensemble, j'ai tout de même passé un bon moment de lecture.

★★★☆☆



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire