29 sept. 2017

{Chronique} Le secret de l'inventeur Tome 3

Enfant de la Résistance, Charlotte, seize ans, ne rêve que d’une chose : prendre part au combat, comme ses parents avant elle, et mettre fin à la domination implacable de l’Empire. Pourtant, quand sonne enfin l’heure pour elle de faire ses preuves et de rejoindre sa mère dans la lutte, son monde bascule… et emporte avec lui toutes ses certitudes. Car les rebelles, qui n’hésitent pas à sacrifier des vies au nom de la cause, semblent attendre le même dévouement de la part de leurs nouvelles recrues. Or le prix à payer est décidément trop lourd pour Charlotte. Mise au pied du mur, elle choisit de protéger ceux qu’elle aime et prend la fuite.
Traître à son pays, ennemie de l’Empire, la jeune insoumise se lance alors dans une course folle pour échapper à ses adversaires, suivie de Jack, pour qui ses sentiments sont toujours aussi troubles. Pourtant, Charlotte ne peut se résoudre à abandonner complètement la rébellion. D’autant que les indices s’accumulent : une taupe se cache au cœur de l’organisation, la jeune fille en est certaine. Épaulée par Grave, Linnet, l’indéchiffrable capitaine Sang d’Acier et les mystérieux Lord et Lady Ott, Charlotte est bien décidée à démasquer l’espion… Mais comment sauver la Résistance du désastre quand on se trouve soi-même au cœur de la tourmente ?


Commencée en 2015, poursuivie en 2016, j'ai terminé cette année la trilogie steampunk: Le secret de l'inventeur. Hourra car terminer ses séries en cours est toujours considéré comme une vraie petite victoire! Un grand merci à la maison d'édition Lumen pour l'envoi de ce dernier tome que j'attendais impatiemment.
La fin justifie les moyens semble être le crédo de la rébellion ce qui n'est pas forcément du goût de Charlotte. Elle décide de prendre ses distances de son côté mais va rapidement découvrir qu'une taupe envoyée par l'Empire a infiltré le clan rebelle, mettant en péril tous leurs projets. Qui a bien pu les trahir?
A mon sens, ce troisième tome est également le moins bon de la trilogie. Après un premier tome d'exception qui s'était révélé être un véritable coup de cœur et page turner, le second m'avait également ravie mais dans une moindre mesure. J'attendais donc que ce dernier tome signe l'apothéose de la série. Malheureusement que nenni, je me suis quelque peu ennuyée avec cette lecture qui m'a bien moins captivée que les tomes précédents. 
La première chose que j'ai pu déplorer, c'est le manque de suspens de l'histoire. On nous annonce dans le résumé qu'il y a un traître parmi les membres de la rébellion et l'auteure nous indique de manière faussement détournée son identité dès les premières pages du livre. J'ai longtemps cru qu'elle me menait en bateau et allait sortir un autre nom de son chapeau histoire de nous apporter un retournement de situation incroyable qui allait me laisser bouche bée ... Et bien non. Lorsque j'ai réalisé que je n'aurai pas de surprise de ce côté-là, mon intérêt à commencé à décroitre.
Autre point un peu négatif, le côté steampunk qui m'avait tant émerveillé dans les deux tomes précédents fait cette fois-ci pâle figure, ne faisant que de trop maigres apparitions. L'auteure a en effet préféré mettre en avant l'aspect uchronique de son histoire. C'est un choix qui se comprend et se respecte et si cet aspect m'a tout de même intéressé (bien que la politique n'a jamais été mon fort), je me suis sentie clairement moins émerveillée et aussi un peu déboussolée que ce dernier tome se démarque autant des deux autres.
Dernier tome oblige, toutes les questions que j'ai pu me poser tout au long de cette histoire ont trouvé leurs réponses et ont vraiment su me satisfaire. J'ai aimé la manière dont les personnages ont fait face à leur destin avec beaucoup de courage et de maturité. Charlotte par exemple m'a bluffé à de nombreuses reprises en ayant un sang-froid à toute épreuve. D'autres personnages comme son frère Ash et leurs amis Birch et Pip sont malheureusement trop peu présents alors que je les ai toujours suivi avec beaucoup de plaisir et d'attention. C'est plutôt Jack, Grave et Linnet qui sont sur le devant de l'affiche et j'ai découvert avec intérêt leurs nouvelles péripéties.
En résumé, Le secret de l'inventeur possède un univers extraordinaire servi par une plume entrainante mais je n'ai pas été vraiment captivée par ce dernier tome qui possède quelques défauts m'ayant freiné dans ma lecture. Mon impression générale de la trilogie n'est toutefois pas ternie et je suis persuadée que d'ici quelques temps je relirai avec plaisir cette histoire. 

★★★☆☆

Livre lu en lecture commune avec L'ancre litteraire



2 commentaires:

  1. Dommage pour ce dernier tome... j'ai hâte de lire le premier tome de cette trilogie ^^

    RépondreSupprimer
  2. La photo des lapins est trop mignonne. :) Pour ma part, j'ai dans l'ensemble beaucoup aimé ce troisième tome même si j'avoue que le coup du traite est vraiment dommage au niveau du scénario de l'histoire. :)

    RépondreSupprimer