13 sept. 2017

{Chronique} Inséparables

Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?

Les gens nous trouvent grotesques, surtout de loin, quand ils nous voient comme un seul être, ces deux corps distincts qui se confondent, tout à coup à la taille. Mais si on nous prenait en photo, juste tête et épaules, à partir de ces portraits, la seule chose que les gens remarqueraient, ce serait qu'on est jumelles, l'une - moi - les cheveux mi-longs, l'autre - Tippi - un peu courts, le nez retroussé toutes les deux, sourcils exactement circonflexes. C'est vrai qu'on est différentes. Mais moches ? Allez. Me faites pas rigoler.




Inséparables a été ma dernière lecture du mois d'août. Ce livre qui me tentait beaucoup m'a été offert en Juillet par mes parents à l'occasion de mon anniversaire. J'ai eu l'occasion de le lire pendant mes vacances en Sardaigne et essentiellement dans la voiture de location. La Sardaigne c'est bien mais c'est grand et lorsqu'on veut se rendre à un point d'intérêt, la voiture s'avère indispensable puisqu'il y a facilement 1h de route entre chaque endroit intéressant. Je ne sais pas vous mais pour ma part, je suis du genre à avoir mal au coeur assez facilement en voiture et à ne pas pouvoir y lire ni à utiliser mon téléphone de manière modérée. Toutefois, j'ai déjà eu l'occasion de remarquer (et ça s'est confirmé pendant ces vacances) que le problème ne se pose pas dans les grosses voitures hybrides. Notre voiture de location était une "voiture de papa", une grosse Volvo hybride qui ne fait pas de bruit, qui ne sent pas d'odeur de carburant et qui permet une conduite tellement souple qu'on ne la sent pas. Bref, toutes ces considérations automobiles pour vous dire que j'ai lu Inséparables dans la voiture, sans même y penser. 
Inséparables raconte l'histoire de Grace, qui est rattachée au niveau du bas de son corps à sa soeur siamoise, Tippi. Les adolescentes après avoir été scolarisées à domicile vont pour la première fois se rendre au lycée et se confronter au regard sans pitié des jeunes de leur âge. En dépit de leur condition, elles se heurtent au quotidien ordinaire des ados entre les problèmes d'argent et les premiers amours, les espoirs et les désillusions. 
Je savais à quoi m'attendre en débutant ce livre. Une histoire écrite en vers libre, un peu sous la forme d'un journal intime qui nous propose de courts épisodes de la vie de Grace et Tippi, racontés du point de vue de Grace. J'aime tout ce qui sort de l'ordinaire. A lire une centaine de livres par an, c'est évident que je finis toujours par tourner un peu en rond et je me dirige avec plaisir vers tout ce qui est susceptible de sortir des sentiers battus. Toutefois, si la forme est originale, elle n'apporte pas grand chose au fond. Le texte est aéré au possible et donne à l'ensemble une impression de froideur, de concision et de distance alors que tout ce que j'aurai voulu c'est me sentir plus proche de la vie de ces soeurs siamoises et pas me sentir tenue à l'écart. 
Grace nous parle de sa famille, du regard des autres, de l'aspect médical de sa condition, de ses amis et de ses aspirations mais j'aurai voulu qu'elle nous parle davantage de sa relation avec sa sœur. Elle vivent dans le prolongement du même corps, possèdent des personnalités différentes mais complémentaires et pourtant, en dépit du fait qu'il est évident qu'elles s'aiment, j'aurai voulu les trouver encore plus unies. 
Impossible toutefois de ne pas éprouver de l'émotion face à ces deux ados qui veulent avoir une vie aussi normale que possible et pouvoir appréhender sereinement les expériences propres à l'adolescence en compagnie de leurs amis Yasmeen et Jon. Les moqueries liées à leur condition de siamoises sont présentes mais moins que ce que j'aurai pu imaginer puisque l'auteure met surtout l'accent sur l'amour. L'amour entre trois soeurs, l'amour paternel et maternel, l'amitié mais aussi l'amour avec un grand A.
En résumé, Inséparables est un livre court mais très rythmé qui fait réfléchir sur la différence et sur l'acceptation. Je l'ai beaucoup apprécié sans toutefois avoir un coup de coeur pour cette histoire mais j'ai tour à tour été songeuse, contrariée puis émue en lisant ce livre. Je l'ai terminé en ayant de gros sanglots dans la gorge face à la fin abrupte qui m'a laissé plus de questions qu'elle ne m'a donné de réponses.

★★★★☆



4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je ne peux que te le conseiller! J'espère que tu l'apprécieras :)

      Supprimer
  2. Ce roman m'intrigue de plus en plus ! Mais je pense sauter le pas en VO : j'aime beaucoup la couverture et puis, ce sont des vers alors je préfère avoir le texte original pour le coup ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup la couverture de l'édition Bloomsbury! J'espère que ce livre te plaira mais en même temps je n'ai pas de gros doutes à ce sujet :)

      Supprimer