8 janv. 2018

{Chronique} Demain il sera trop tard

Virgil vit dans l’insouciance. Le Terme diagnostiqué à sa naissance fait de lui un 81 (il va vivre 81 ans). Mais un jour, une Brigade tente de l’arrêter. Il s’enfuit. Débute alors sa descente aux enfers.
Enna, elle, est Court Terme et vit dans le ghetto. Elle graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule proche du pouvoir, elle jure de la venger…
Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données, qui lutte clandestinement contre le système.
Lui, Enna, Lou et d’autres sont décidés à se battre contre cette société totalitaire qui les a condamnés et à vivre intensément chaque jour, chaque minute, chaque seconde, qui restent !








Le thème abordé dans Demain il sera trop tard m'a immédiatement intrigué. Je remercie vivement les éditions Rageot pour leur gentillesse habituelle et bien sûr pour l'envoi de cet ouvrage.
Dans cette dystopie, la mort n'est plus un mystère puisque chacun connaît avec précision l'âge de son décès. La population se divise d'ailleurs en fonction de son terme. Les courts termes vivent regroupés tous ensemble de même que les moyens termes et les longs termes et ces trois catégories ne se mélangent pas entre elles. Plus la durée de vie d'une personne est élevée et plus celle-ci possède d'avantages (éducation, salaire élevé, loisirs).
On va découvrir et suivre plusieurs personnages mais Virgil, un 87 est le personnage principal de Demain il sera trop tard. C'est un adolescent qui a bénéficié d'une jeunesse privilégiée grâce à la longueur de son terme mais du jour au lendemain son existence va changer de manière drastique. Poursuivi par la Brigade du Terme, Virgil prend la fuite et va découvrir dans la foulée que le terme qu'on lui a indiqué à la naissance n'est pas le sien. Son monde s'écroule.
J'ai été assez déçue par les personnages. Il y en a beaucoup qui tombent amoureux au premier regard et c'est vraiment un concept qui commence à me lasser. J'ai surtout trouvé que les liens qu'ils entretiennent les uns avec les autres manquaient de crédibilité. Par exemple, Virgil se remet un peu trop vite du choc causé par la brusque réduction de son espérance de vie. Je ne souhaitais pas non plus qu'il s'apitoie sur lui-même mais il a un peu trop bien pris la chose à mon goût. Quant aux autres personnages: Jolson, Lou, Enna j'ai malheureusement suivi leurs diverses péripéties avec un intérêt plutôt modéré.
En dépit de tout ça, je ne peux pas nier que l'idée autour de laquelle tourne l'histoire est particulièrement originale et addictive. C'est vraiment un récit qui pousse à la réflexion. Par exemple, je ne vois pas du tout ce que ça nous apporterai de connaître la date de notre mort mis à part une dose de stress supplémentaire. Nous conditionnerions alors notre vie entière en fonction de notre terme.
Ce récit est très actuel, que ce soit par l'utilisation acharnée de labels, marques et sigles divers et variés ou par les inégalités entre les personnes de différents termes qui ne sont pas sans rappeler les inégalités sociales actuelles. Demain il sera trop tard est un roman percutant dans lequel il se passe toujours quelque chose, ce qui m'a permis d'arriver au bout de ce récit sans m'ennuyer.
En résumé, j'ai passé un moment de lecture assez intéressant même si je l'avoue, je m'attendais à un peu mieux. D'une part je suis ravie d'avoir lu une dystopie parce que c'est un genre littéraire que j'ai un peu délaissé ces derniers temps et j'ai adoré le concept de l'histoire ainsi que l'univers mais de l'autre, je n'ai pas réussi à accrocher aux personnages et je n'ai pas apprécié leurs relations qui manquent cruellement de crédibilité. A vous désormais, de vous faire votre propre opinion !

★★★☆☆


1 commentaire:

  1. Cette lecture m'a laissé un très bon souvenir, même si comme toi les personnages m'ont déçue (et l'amour au premier regard oh la la...). Mais le reste, et les sujets qui font écho à l'actualité, ça m'a vraiment embarqué !
    Contente que aies su l'apprécier tout de même :)

    RépondreSupprimer